La cellule lumière

P { margin-bottom: 0.21cm; }A:link { }
J’ai gardé mon secret pour la fin.
Lorsque l’on a acquis l’habitude de méditer, l’énergie construit des formes autour de soi, des géométries invisibles mais tangibles.
Lorsque certaines zones du corps se sont habituées à s’ouvrir, d’autres zones prennent de la force et les unes se relient aux autres, constituant des réseaux fins, puis plus fermes de fils de lumière. Ce maillage s’attache au corps par la conscience et l’Adn.
Un jour, que vous serez en méditation profonde, en ballade dans ce mixte de fils de lumière vous serez entraînés dans une autoroute interne, à 4 voies très lumineuses et constituée d’énergie différentes. Pour ne pas se perdre, la conscience cherche à se donner un corps, un véhicule de lumière qui ressemble à une bulle de lumière.
Lorsque l’on rejoint cette bulle à la moêlle des os, à la substance vitale qui construit le corps, il se produit des changements ; une sorte de décharge électrique qui permet des guérisons instantanées, des transformations physiques ou des changements vibratoires, lorsque notre champ énergétique est suffisamment vaste. L’énergie transforme le corps, le karma, le temps.
Une personne peut changer ses conditions de vie sans rien faire d’autre que méditer.
Mais des milliers d’individus qui méditeraient à ce niveau d’engagement vital et conscient pourraient bien plus, pour une planète toute entière.

Lila.
http://www.lilaluz.net/

Laisser un commentaire