Nature humaine et changement

transformation-and-change

Pourquoi résistons-nous au changement alors que nous savons qu’il est inévitable ? Comment pouvons-nous apprendre à être plus accommodants ?

Parce que le changement est une telle constante dans tout dans l’Univers, qu’une partie de ce qui rend les êtres humains uniques est votre capacité à créer de la stabilité. Afin de créer et d’exister dans le monde en trois dimensions, c’est votre rôle en tant qu’êtres humains d’instaurer la stabilité et de maintenir les choses en place au milieu du changement. C’est ce qui vous a permis d’évoluer et se développer des idées plus élevées et des manières plus complexes d’expérimenter le monde.

Pendant longtemps, votre capacité à créer la stabilité au milieu du changement était tellement plus faible que le changement permanent qu’il ne vous est jamais arrivé de résister au changement ou de le nier. Vous vous contentiez de travailler pour maintenir les choses en place tout en traversant le changement. Finalement, votre capacité à maintenir les choses en place est devenue plus grande que votre conscience du changement, et vous avez commencé à vous appuyer sur le travail que vous faisiez pour maintenir les choses en place. À ce stade, l’humanité a évolué vers le confort plutôt que vers la santé et le bonheur, et cette évolution reposait sur une dépendance à la stabilité. Vous avez commencé à voir le changement comme une circonstance exceptionnelle et comme une menace pour votre confort. C’est ainsi que vous avez commencé à résister au changement. Une fois que l’humanité a commencé à résister au changement, l’évolution de vos sociétés vous a évité de remarquer le changement. Au lieu de voir l’existence de Dieu dans le changement des saisons de la nature, vous avez commencé à imaginer un Dieu qui demeure constant et invariable. Au lieu de passer votre temps à l’extérieur dans les conditions climatiques changeantes, vous avez développé un travail qui vous maintenait à l’intérieur pendant de longues périodes. Votre attachement au confort vous a conduits à un plus grand déni du changement et, comble de l’ironie, vous a rendus mécontents des changements bien qu’ils soient inévitables.

En fin de compte, vous ne désirez pas la stabilité. Vous désirez avoir la possibilité de conduire les changements par des méthodes qui vous permettent d’être créatifs. Dans le passé, vous avez dû travailler pour maintenir les choses immobiles — maintenant vous vous trouvez avoir besoin de travailler à accepter le changement. Finalement, vous maintiendrez assez de calme au milieu du changement pour vous permettre d’évoluer facilement entre les deux. Lorsque vous le ferez, vous pourrez faire preuve de créativité en utilisant juste assez de constance pour vous aider à utiliser les changements pour votre plus grand bénéfice. La plupart d’entre vous ont à se guérir de leurs attachements au confort. La plupart d’entre vous sont « confortablement mal à l’aise ».

Vous avez fini par être à l’aise avec vos croyances limitantes, vos habitudes et vos routines, même si elles ne vous apportent pas le bonheur. Vous aspirez à ce que les choses changent, mais vous craignez que ce changement soit inconfortable. Le seul moyen d’en sortir est de constater les changements qui se produisent déjà chaque jour — et même à chaque instant, dans votre vie. Il n’y a pas deux respirations ni deux battements de cœur identiques. Observez les émotions qui surgissent lorsque vous faites attention aux petits changements, et gérez ces émotions. Ensuite, observez des changements plus importants et gérez-les. Vous retrouverez un sentiment de confort avec les changements, et cela vous permettra de cesser de résister à des changements plus importants quand ils viendront. Et cette absence de résistance vous aide à penser plus clairement et à faire des choix plus responsables à l’égard de ces changements. Cette aptitude, c’est la créativité. Cette aptitude est la clé qui vous permet d’être véritablement heureux et à l’aise en toutes choses. Cela paraît simple, non ? C’est vrai, mais cela peut prendre plusieurs années à maîtriser. Ramenez sans cesse votre attention sur les petits changements. Une respiration à la fois.

La suite reprend le premier paragraphe de la deuxième question de ce dossier, que voici :

Comment pouvons-nous nous éloigner des pressions de la société pour nous accepter et nous aimer nous-mêmes simplement tels que nous sommes ?

La clé de cette question réside dans votre relation avec vous-mêmes. C’est en fait la clé de tout. C’est la clé de l’Illumination et c’est la clé pour être en mesure d’accéder à vos Archives Akashiques. Vous êtes appelés à réviser votre relation avec vous-mêmes. Vous êtes appelés à reconquérir une manière de voir le monde basée sur l’amour de soi, au lieu de vous observer à partir d’un point de vue extérieur et de vous évaluer de l’extérieur.

Les membres d’Akashic Transformations ont accès à la canalisation complète, en anglais, sur ce sujet.

Traduction AD
Page d’origine : http://www.akashictransformations.net/ARonFREE

Laisser un commentaire