Notre relation à la nourriture

zennourriture

Comment pouvons-nous transformer notre relation à la nourriture afin de mieux aligner nos corps avec la santé et la connexion ?

Il existe plusieurs manières de créer un alignement sain entre vous et votre relation à la nourriture. La chose la plus importante à reconnaître pour vous tous, c’est que votre relation à la nourriture, quelle qu’elle soit, est le reflet de votre propre capacité à vous nourrir à tous les niveaux. Votre comportement à l’égard de la nourriture vous dit comment vous vous sentez par rapport à la satisfaction de vos besoins et au fait de recevoir ce dont vous avez besoin. Si vous évitez la nourriture, vous pourriez explorer les manières dont vous évitez de recevoir d’autres types de nourriture. Si vous prenez la nourriture de façon compulsive, vous pourriez explorer quelles émotions vous ressentez ou ce dont vous avez véritablement besoin dans les moments où vous prenez ces aliments. Tout ce qui entoure votre relation à la nourriture vous parle de votre propre relation au besoin et au fait de vous nourrir.

Tout ce qui est malsain dans votre relation à la nourriture vous parle de ce qui manque dans d’autres parties de votre vie et dans votre cœur. En observant votre comportement envers la nourriture, vous pouvez en apprendre davantage sur les moments où vous avez besoin de trop et ceux où vous avez besoin de trop peu, soit que vous ne vous autorisiez pas à prendre quand il est opportun de le faire, soit que vous ne vous autorisiez pas à donner quand il est opportun de le faire. Laissez votre relation à la nourriture vous enseigner sur votre relation au besoin, et explorez ce que la nourriture signifie pour vous dans votre vie en général.

Une chose qui a tendance à se produire pour beaucoup d’entre vous qui luttent avec la nourriture, c’est que vous êtes tellement absorbés par cette lutte avec la nourriture elle-même que vous perdez la trace des nombreux autres besoins qui vous affectent au quotidien. Il est facile de devenir obsédé par votre relation à la nourriture parce que pour survivre et être en bonne santé en tant que corps humain et forme humaine, vous avez besoin d’ingérer des aliments plusieurs fois par jour. Cette question sur votre relation à la nourriture revient plusieurs fois par jour. Pour beaucoup d’entre vous elle arrive à chaque instant tout au long de la journée. Si vous luttez avec la nourriture, c’est vraiment quelque chose qui est tout le temps en arrière-plan — et souvent au premier plan — de votre esprit, tout au long de la journée. C’est difficile, il faut un choix conscient et un effort conscient pour vous éloigner de la nourriture elle-même et vous demander : « Quels sont mes autres besoins et comment est-ce que je les nourris ? » Une fois que vous commencez à traiter les besoins plus profonds — les besoins de votre âme, vos besoins spirituels, vos besoins émotionnels, vos besoins de confort physique, votre besoin de vous sentir proche d’autres êtres humains — il devient alors plus facile d’avoir une relation saine avec la nourriture. Tous ces autres besoins sont inhérents à chacun d’entre vous. Chacun de vous doit y répondre. Une fois que vous commencez à aborder un éventail plus large de vos besoins et à explorer ce qui se trouve en travers de votre route pour satisfaire vos besoins dans un sens général, alors vous allez trouver que cette raison qui amène votre confusion ou votre lutte avec la nourriture, diminuera. Vous allez découvrir qu’il devient plus facile de prendre des décisions conscientes, plutôt que des décisions compulsives, au sujet de la nourriture.

D’une manière générale, c’est l’approche qui peut le mieux être utile à vous tous. Chacun de vous a sa propre histoire et vous aurez des variantes dans la manière d’appliquer cela, mais en général, c’est l’approche qui peut le mieux vous faire avancer sur le chemin d’une relation saine avec la nourriture. (Pour développer davantage cette question, vous pouvez télécharger la canalisation audio Sex, Drugs, and Rock ‘n Roll: The Place of Pleasure in Enlightenment [$4.99, réservé aux membres].

Comment pouvons-nous utiliser la nourriture dans notre vie quotidienne pour en faire une source de guérison ?

Vous pouvez trouver à ce sujet beaucoup d’informations basées sur les découvertes scientifiques, y compris les dangers de l’utilisation des produits chimiques synthétiques dans les aliments et les avantages des nutriments et autres substances chimiques d’origine naturelle présents dans les aliments. Plutôt que de les répéter, nous allons vous donner davantage d’informations sur la dynamique énergétique impliquée dans la nourriture.

La nourriture, c’est de l’énergie. Ce concept est bien connu sur le plan biologique. Lorsque vous mangez des aliments et les métabolisez, l’énergie stockée dans la nourriture devient de l’énergie disponible pour votre corps. Il est utile d’employer cette notion en tant que métaphore. La nourriture, c’est de l’énergie. Tout ce que vous absorbez énergétiquement devient une partie de qui vous êtes énergétiquement. Si vous mangez des parties d’un animal qui a été terrifié pendant la majeure partie de sa vie, vous absorbez l’énergie de cette terreur. Si vous mangez des légumes cultivés dans la petite ferme d’une famille qui riait ensemble en faisant la récolte, vous absorbez l’énergie de ces rires. Chacun de vous est sensible et réceptif à des degrés divers à l’énergie de votre nourriture, mais aucun d’entre vous n’est préservé de cette absorption d’énergie.

De la même manière, lorsque vous mangez dans la précipitation ou avec du dégoût pour la nourriture, votre corps assimile cette nourriture en se fondant sur l’énergie de cette expérience initiale. D’un autre côté, si vous vous arrêtez pour rendre grâce et pour honorer le miracle de la nourriture et le travail qui l’a amenée jusqu’à vous, votre corps intègre cette énergie dans votre organisme lorsqu’il métabolise la nourriture. Il y a un immense pouvoir dans le fait de s’arrêter pour « rendre grâce », ou pour remplir votre nourriture de lumière, ou pour exprimer votre gratitude envers les personnes qui travaillent dans l’industrie alimentaire. Quand vous le faites, en réalité vous modifiez la manière dont votre corps métabolise la nourriture physique, et la manière dont vous absorbez l’énergie de l’aliment.

Quelle est notre relation à la consommation de viande ? Est-il mal de manger de la viande et est-il intrinsèquement préférable de manger végétarien ?

Dans le sens le plus élémentaire, il existe une raison pour laquelle vos corps humains sont faits pour digérer la viande. Il est possible d’avoir un régime alimentaire qui comporte de la viande et d’être en parfait équilibre, et cela exige que vous soyez conscients du fait que la viande est différente de la nourriture à base de plantes. La viande provient d’êtres sensibles qui ont une âme individuelle, et l’énergie de ces êtres est transportée avec leur chair quand vous la mangez.

Vous faites partie d’une chaîne alimentaire physique et d’un écosystème qui vous mettent en relation étroite avec le monde animal et le monde végétal. Cette connexion, y compris la manière dont vous dépendez les uns des autres pour survivre au sens physique, est une belle chose. Ce monde a été construit pour avoir des relations par la chaîne alimentaire afin de vous enseigner l’interdépendance, et de vous la rappeler. Lorsque les humains sont à leur meilleur, lorsque vous êtes conscients de votre connexion et de votre dépendance à l’égard des autres êtres vivants pour survivre, alors il est très sain de manger de la viande. Lorsque vous êtes conscients de cette connexion, vous choisissez facilement quand cela a du sens de prendre une autre vie, la vie d’un animal, pour votre bien.

Mais, comme vous êtes nombreux à le savoir, le système en place actuellement dans le monde, et particulièrement dans le monde développé, a rompu ce lien inhérent que vous avez avec le corps des animaux. Votre esprit n’est pas fait pour en être conscient. La viande est transformée et emballée de façon à réduire votre conscience des animaux que vous mangez. Lorsque vous mangez sans conscience, vous avez tendance à manger la viande d’une manière plus désordonnée et moins respectueuse de la vie animale. Lorsque cela se produit, manger vous connecte moins à cette interdépendance spirituelle et physique. Quand vous mangez de cette façon, au moment où vous mangez de la viande — et d’ailleurs quand vous mangez des plantes aussi — si vous ne savez pas d’où elle vient et si vous n’êtes pas conscients du lien spirituel énergétique auquel vous participez, vous mangez sans conscience. Et quand vous mangez sans conscience, votre corps n’absorbe pas aussi bien les nutriments et votre énergie en est affectée négativement.

Traduction Anne Duquesne

Laisser un commentaire