Résurrection quotidienne

resurrection

En ce jour de fête du symbole de la glorieuse résurrection du Christ amour inconditionnel qui survit à l’ego, il me semble bon de réfléchir sur l’évolution de l’humanité et la mise en action de la nouvelle Terre.

Ma compréhension de la symbolique de la Passion est de montrer comment, malgré l’activation des 7 blessures d’âme de l’humain représenté par Jésus (Je Suis), à savoir le rejet de sa communauté, l’abandon de ses amis, l’humiliation de la foule, la trahison d’un ami qui suivait ses enseignements, l’injustice d’être tiré au sort sur le même plan qu’un voleur, la non-reconnaissance de son état de Christ alors qu’il avait été honoré une semaine avant et la maltraitance allant jusqu’à la mort physique, il est possible de renaître à une vie plus libre et glorieuse.

Loin de répéter et d’honorer les souffrances si typiques à la troisième dimension, il est temps, au contraire de les libérer en conscience.

Temps de se rappeler que nous sommes notre propre sauveur/se et que la vie donne en fonction de ce qu’on lui demande et selon la vibration de notre coeur et que nous sommes aussi notre propre bourreau de la victime que nous devenons en fonction de nos pensées, paroles, émotions et actions négatives.

Nul ne sert de répéter les mêmes erreurs encore et encore, de vivre sur le passé et de retourner sans cesse ces mémoires de blessures.

Sans pardon, sans libération du passé, sans retour à la neutralité du moment présent, il ne peut y avoir de résurrection et d’élévation.

Un travail quotidien avec les vertus des Rayons sacrés peut vraiment aider. ) Développer l’amour et le respect, la paix, la transformation intérieure, la foi, la sagesse…

Le passé est révolu, seules restent les impressions que nous avons gardé sur les événements de notre vie et à chacun de vouloir les entretenir ou les effacer.

Se rendre malade parce qu’une personne nous a trahi, rejeté, humilié ou même violenté alors que c’est terminé ne fait qu’entretenir une souffrance inutile qui rend malade et ce n’est pas le fait de prier à Pâques ou à une autre date que ça peut l’effacer.

Mais accepter de se pardonner d’entretenir cette vibration et pardonner l’autre d’avoir été attiré par notre basse vibration en reconnaissance de notre état d’amour crée une véritable libération et la possibilité de renaitre à une nouvelle vie plus légère et paisible.

C’est faire une véritable résurrection à notre vie et nous permettre de rayonner, sans devoir passer par la mort et le cycle des réincarnations.

Pâques, c’est aujourd’hui, c’est demain, c’est chaque jour. C’est un état de pardon, d’amour, de libération et d’honneur à la vie.

Nous sommes sur terre pour co-créer le meilleur en tout amour de la vie.

Joéliah

http://lejardindejoeliah.com/

Laisser un commentaire